À la découverte des richesses de l’océan !

Chers Parents, chers enfants, chères curieuses et chers curieux,

C’est parti pour une nouvelle exploration ! La semaine dernière, tu as pu partir à la découverte des mélodies et du son. Si tu as loupé cette aventure, tu peux la retrouver sur le site internet : https://bit.ly/2yox6Ew

Voici l’indice que nous t’avions donné pour deviner ce que nous allons explorer aujourd’hui :

Cette semaine, nous te proposons de partir à la découverte de l’océan ! Chausse tes palmes, attrape ton masque et ton tuba, nous partons… sous la mer, à la découverte d’espèces marines étonnantes !

__________________________________________

Direction l’Australie vers la Grande barrière de Corail

Prêt ? C’est parti !

> PAR ICI !

Ouvre grand les yeux ! Observe les récifs, les coraux, les animaux…
Aujourd’hui, prépare-toi à rencontrer d’incroyables animaux marins et à découvrir comment ils vivent en harmonie !

L’océan, un monde à explorer
Sais-tu pourquoi la Terre est surnommée “la planète bleue” ? Voici une expérience pour avoir la réponse à cette question…*
> CLIQUE ICI

Les océans et les mers donnent à la Terre une couleur bleue vue de l’espace. Et oui ! 71% de la surface de notre planète est recouverte d’océans et de mers contre 29 % de terres (les continents).

D’incroyables animaux marins

Les océans sont sources de fascination et d’émerveillement. Ils possèdent encore de nombreux mystères et regorgent d’espèces encore inconnues.

À ton avis…
– Combien y a -t-il d’espèces animales différentes répertoriées par les scientifiques sur notre planète ?
– Combien vivent dans l’océan ?
– Selon les scientifiques, combien d’espèces restent à découvrir dans l’océan ?

[ Réponses en fin de parcours (1) ]

Le calmar géant est un animal marin que les scientifiques n’ont pas fini d’étudier. On ne connaît pas avec exactitude sa taille maximale mais on a retrouvé un oeil de 40 centimètres appartenant au calmar géant !    

Rencontre de l’équipage de l’Alecton avec un Calmar géant en 1861,
le Monde de la mer d’Alfred Frédol, 1861, MNHN    

Pour voir à quoi ressemble Wheke, le calmar géant du Musée national d’Histoire naturelle, c’est par ici !

Et toi, quelles espèces marines connais-tu? Quel est ton animal marin préféré ? Peut-être le trouveras-tu en cliquant :
> ICI ?

À quel animal te fait penser ce poisson au nez retroussé ? C’est un Rhinochimaeridae qui vit à plus de 3 000 mètres de profondeur et mesure entre 60 et 140 centimètres !

Rhinochimaerida

Image courtesy of the Noaa Office of Ocean Exploration and Research, Gulf of Mexico, 2017

Et celui-ci, n’est-il pas rigolo ? C’est le poulpe Dumbo qui mesure 20 centimètres et vit entre 300 et 5000 mètres de profondeur. Devine pourquoi il s’appelle ainsi ?

Poulpe Dumbo

Poulpe Dumbo, Grimpotheutys,MBARI, 1999

Pour découvrir plein d’espèces marines méconnues, qui vivent dans les profondeurs de l’océan, tu peux cliquer :
> ICI

Le plancton et la chaîne alimentaire marine

Le plancton regroupe tous les organismes dont les mouvements sont limités et qui dérivent au gré du courant. La majorité du plancton est microscopique. Il représente 95 % des espèces vivant dans l’océan. 

Que penses-tu de ce minuscule plancton ? Il s’appelle le copépode et mesure entre 0,2 et 10 millimètres. N’est-il pas joli ?

cop+®pode

C. Sardet, N. Sardet, S. Mirshak, Parafilm, Chroniques du plancton

Tu as envie de découvrir d’autres types de planctons surprenants?
> C’EST PAR ICI
Le plancton est à la base de la chaîne alimentaire océanique. Pour mieux comprendre, tu peux regarder cette vidéo :

Maintenant que tu connais le principe la chaîne alimentaire océanique, tu pourras utiliser tes connaissances dans le jeu “Qui mange qui?”?
> PAR ICI

La biodiversité marine et la recherche scientifique

Grâce à l’étude de la biodiversité marine, c’est-à-dire de l’ensemble des espèces marines, les scientifiques ont fait des découvertes très utiles que nous appliquons parfois dans notre quotidien. Par exemple, l’étude des oiseaux a permis à l’homme de développer et perfectionner ses engins volants. Maintenant, à toi de jouer ! Fais correspondre chaque espèce avec une application liée à l’homme. Retrouve les réponses en fin de parcours (2).

Un écosystème fragile à protéger.

Même s’il nous paraît immense, l’océan n’en demeure pas moins fragile. De nombreuses activités humaines endommagent l’océan. En connais-tu? Voici deux exemples.

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les activités humaines comme l’avion, la voiture, les usines, le chauffage des habitations…rejettent du gaz carbonique (CO2) en quantité très importante dans l’atmosphère. Cela rend l’eau de l’océan plus acide et cela complique la vie à de nombreux organismes marins.

Pour comprendre, tu peux regarder cette vidéo :

Ensuite tu peux faire les expériences du Parcours Mers et Océans: les effets du CO2 .

Le plastique dans l’océan

Les déchets plastiques déversés dans l’océan proviennent en majeure partie des continents. Ils sont dangereux pour les organismes vivants dans l’océan qui peuvent s’étouffer avec, les ingérer et s’intoxiquer. Il y a tellement de déchets dans l’océan, qu’un continent plastique s’est même formé !

Tu peux expérimenter :
> ICI

Prendre soin des océans !

Pour limiter les menaces qui pèsent sur l’océan, il est important de limiter la pollution liée aux activités humaines. Comment faire ? Voici les conseils de l’association Greenpeace: 8 gestes à adopter pour protéger les océans 
et ceux de l’association WWF: Agir au quotidien pour protéger la planète.

Pour aller plus loin : 
– Joue au jeu des chimères : découvre avec ce jeu de 7 familles de l’artiste Xavier Mussat, des bestioles inspirées, entres autres, d’espèces sous marines: ICI
– Amuse-toi à fabriquer des crabes, des méduses et autres animaux marins: ICI
– Plonge avec les requins : LA 
– Regarde la chaîne Youtube Under the Pôle, pour suivre des expéditions scientifiques dans l’océan, en Polynésie française ou au Groenland : ICI – Visite l’exposition “Océan, une plongée insolite”, du Muséum national d’Histoire naturelle : LA

Réponses :

  1. Il y a 2 milliards d’espèces qui vivent sur notre planète, dont 235 000 espèces vivent dans l’océan. Les scientifiques estiment que 2 millions d’espèces marines restent à découvrir.
  2. – Baleine à bosse – éolienne : La baleine à bosse a des bosses et des nageoires pour faciliter l’écoulement de l’eau et la rendre plus hydrodynamique. Le même principe a été appliqué aux éoliennes pour qu’elles soient plus efficace, plus résistantes et moins bruyantes.

 – Moule – colle: La moule fabrique une substance qui colle très fort, même dans l’eau. Le milieu médical s’intéresse beaucoup à cette substance qui pourrait permettre de réparer des lésions internes dans le corps humain.  

– Poisson coffre – voiture : Le poisson coffre est très agile malgré sa forme presque cubique et son corps recouvert d’une sorte de carapace rigide avec des écailles. Il a inspiré un constructeur automobile pour la fabrication du Bionic, une voiture légère, économe en carburant, profilée et spacieuse.

Merci pour ta participation !

__________________________________________

À LA SEMAINE PROCHAINE !

Rendez-vous mercredi 6 mai 2020.

Qu’allons-nous explorer ? On dirait que nous allons encore avoir besoin de tes yeux experts !
Voici un petit indice…

vega-200-1968

__________________________________________

Tu as des questions ? Tu veux partager ton expérience ? Envoie une photo, dessin ou quelques mots à Alice (alice.cdc13@gmail.com) et Hugues (h.bru@lespetitsdebrouillards.org).

Si vous désirez imprimer les différents parcours découvertes pour les communiquer au plus grand nombre, rendez-vous ICI ! N’hésitez pas à nous écrire également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *